Mauxdescrisvains

Mauxdescrisvains

DÉCRÉPITUDE

horloge.jpg

 

Y'a jamais rien qui dure

il suffit d'une fissure

pour que se rouvrent les blessures

s'élargissent les déchirures

qu'on croyait loin de notre futur

Y'a jamais rien qui dure

 

On se croyait fort

on avait tort

 

Si tout se transforme

dans ce monde informe

on avait pas les bons codes

on était aux antipodes

on était hors norme

si tout se transforme

 

On se croyait un tout

on était juste fous

 

Y'a jamais rien qui reste

dans ce monde funeste

s'empoussièrent les promesses

et s'assèche la tendresse

et même en étant leste

y'a jamais rien qui reste

 

Mais y'a le précieux instant

à vite voler au temps

Il y a l'sourire à donner

à ces ordinaires naufragés

aux fous, au gueux et aux manants

Y'a le précieux instant



12/07/2016
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres