Mauxdescrisvains

Mauxdescrisvains

HOMO RICTUS

poème humanité.jpg

 

Je m'écorche les yeux à fuir vos regards

alors qu'il est peut-être déjà trop tard

comment échapper à tous ces salauds

tentant de s'incruster dans mon cerveau ?

Et même en me scarifiant la mémoire

vous hanteriez encore mes couloirs

 

Je marche, aveuglée, dans cette forêt de néons

en quête du chemin à prendre pour m'évader

partir loin de ces menteurs, tous ces cons

qui m'ont fait croire que j'étais libre de voler 

alors que, partout, fleurissent des murs de béton 

fidèles gardiens de vos magouilles légalisées.

 

Dans les allées, mon fil d’Ariane s'est délité

je n'sais pas très bien où mes pas vont me mener

mais l'essentiel est qu'ils m'éloignent de vous

J'veux pas être complice de vos mauvais coups

 

J'enrage en voyant la terre s'embraser

J'fulmine devant ces espaces déboisés

J'ai honte pour tous les océans souillés

 

L'homme est la pire des espèces, assurément

Je préfère être un singe savant

au moins j'amuserai les enfants

 

 



24/09/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres