Mauxdescrisvains

Mauxdescrisvains

ERRANCES

FOLON ERRANCES.jpg

 

Je traîne mes haillons cyclothymiques
dans une foule frappée d'inertie
les neurones à plat, en mode survie
clones se suivant tous à l'identique

Puisqu'on ira jamais plus vite que la musique
si on s'arrêtait pour profiter de l'instant unique ?

Moi, je cueille les rêves de passage
je colorie les paysages
Quand le ciel se plombe de mauvais présages
je m'invente un monde sans rage.

Puisqu'on broute tous dans les mêmes pâturages
si on décidait d'arrêter d'être sage ?

Si on inversait la courbe du temps
qu'on retrouve et qu'on garde notre âme d'enfant ?
Qu'on en finisse de tous ces faux-semblants
parce qu'au final, tout est toujours question d'argent !

Puisque nous sommes frères terriens de sang
Si on faisait une ronde autour des continents ?

Retrouver notre verticalité
Redresser la tête, la nuque levée
fuir ces marionnettistes patentés
tourner la tête et partir sans se retourner

Puisque de toute façon, nous n'avons qu'une vie
cédons à l'envi à nos folies.



12/06/2019
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres