Mauxdescrisvains

Mauxdescrisvains

A LA VITRE

vitre garçon.jpg

 

A la vitre, un petit garçon

regarde passer les saisons

Il ne bouge pas, ne sourit pas

Tout simplement, sans mot dire, il est là

Il vit dans un labyrinthe distordu

sans savoir que son enfance est perdue

Il ne sait pas qu'il n'est plus qu'un dossier

que manient les blouses blanches et infirmiers

 

A la vitre, un petit garçon

oublie qu'il a encore un nom

Le monde des adultes est tellement rétréci

qu'ils n'ont pas compris ce qu'un jour, ses yeux ont dit

Il ne voulait plus de cette injuste vie

qui lui avait ravi sa maman chérie

Alors, il a décidé de se taire

et ensuite, il s'est assis par terre

 

A la vitre un petit garçon

est soudain saisi d'un frisson

des images hantent sa mémoire

il faisait chaud, c'était un soir

les cigales chantaient dans les blés

Sa maman n'a pas vu l'train arriver

Sur son âme, tombe un voile ensanglanté

Sa petite main griffe la surface vitrée

 

A la vitre, un petit garçon

est enfermé dans sa prison

Pourtant, son regard erre par-delà le grillage

scrute, au loin un hypothétique paysage

sans aucun nuage, sans aucun orage

Alors avec des beaux crayons multicolores

il prend une feuille, dessine un merveilleux décor

dans lequel jamais rien ne serait mort.

 

A la vitre, un petit garçon

s'est inventé un horizon

 



18/08/2017
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres