Mauxdescrisvains

Mauxdescrisvains

NAUSÉE

HOMME CASSE FOLON.jpg
illustration de Folon

 

Je me suis mise tant de fois la tête à l'envers

que quelquefois, je n'ai plus trop les pieds sur terre

J'ai brûlé ma chandelle par les deux bouts

vendu mon âme au diable pour quelques sous

je me suis souvent retrouvée au fond du trou

mais ce n'est rien face au dégoût que j'éprouve pour vous

 

Tout ce que vous touchez vous le contaminez

vous portez en vous le gêne de la fatuité

 

Réunions au sommet de vos tours blindées

armes de destruction contre or noir convoité

quelques mines de diamants dans une lointaine contrée

des enfants esclaves qui ne voient plus la clarté

Un coup de fil et le tour est joué

ce soir, apéro caviar au souper

 

Tout ce que vous palpez, vous le salissez

vous portez en vous le gêne de la vacuité

 

Vous vous croyez à l'abri de toutes les fourmis

qui s'égaient juste en bas sur le parvis

de plus en plus nombreuses, elles forment des colonies

attendant la nuit que vous soyez endormis

Elles ne signeront pas vos assurances survie

pas plus que tous vos formulaire de prêts à vie

 

Tout ce que vous foulez vous l'abîmez

vos traces trouent la terre de tous les côtés

 

Alors surtout ne comptez pas sur moi

Je me tire et ne connais plus qu'une loi

celle de l'amour des rires et de la joie

Ce sera mon seul credo, ma seule foi

et peu m'importe vos sourires narquois

j'serai pas complice d'votre état de non-droit



23/11/2016
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres